Créer une culture du feedback au sein de votre restaurant

Créer une culture du feedback au sein de votre restaurant
Les environnements dynamiques, comme ceux que l'on trouve dans tous les départements d'un restaurant, exigent une surveillance constante et une interaction personnelle pour garantir un fonctionnement optimal.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Lorsqu’une personne n’aime pas un changement qui se produit, une personne avec qui elle travaille – ou quoi que ce soit d’autre d’ailleurs -, alors ces sentiments et ces pensées peuvent se répandre rapidement parmi les autres membres de votre équipe et, avant que vous ne vous en rendiez compte, votre lieu de travail n’est pas là où tout le monde voudrait être.

Ce n’est évidemment pas ce que vous souhaitez et, pour l’éviter, vous devez engager des conversations et ouvrir la porte à une culture du feedback.

 

Les 3 étapes pour avoir des feedbacks

1. À qui s’adresser

Vous voulez demander à tout le monde, mais les discussions de groupe peuvent repousser les gens au lieu de les attirer. Commencez par demander aux membres de votre personnel en qui vous avez le plus confiance, puis ouvrez lentement la conversation à tous les autres. Les gens sauront qui vous avez demandé et qui vous n’avez pas demandé, mais lorsqu’on leur demandera enfin, ils se sentiront inclus et valorisés.

 

2. Quand demander

Renseignez-vous avant d’entreprendre tout projet important, qu’il s’agisse de modifier le menu, de changer le décor ou de modifier l’agencement de l’étage du restaurant. En demandant l’avis de vos employés avant de prendre de grandes décisions, vous leur donnerez le sentiment d’être valorisés et ils seront plus enclins à travailler pour vous avec fierté.

Vous pouvez également demander aux employés de vous faire part de leurs commentaires sur les petites et les grandes idées tous les jours ! Dans un environnement dynamique comme celui d’un restaurant, nous sommes toujours en train de résoudre les problèmes et plus vous obtenez d’informations de vos employés, plus vous en apprenez sur eux, sur la façon dont ils perçoivent leur rôle dans votre établissement et sur leur opinion sur le sujet traité. C’est au cours de ces petites bribes de conversation que l’un de vos employés peut se retourner et vous dire quelque chose qui l’agace à propos de son travail, d’un collègue ou d’autre chose. La communication et l’interaction sont des éléments clés de la réussite de vos établissements.

 

3. Comment demander

Lorsque vous faites référence à votre établissement ou à quelque chose impliquant l’employé à qui vous parlez, utilisez le pronom « nous ». Ils se sentiront ainsi inclus dans des projets plus importants et ne se sentiront pas exclus lorsque vous discuterez de la résolution des problèmes qu’ils pourraient avoir avec votre établissement.

Évitez de poser des questions sur le passé, sauf en cas d’absolue nécessité. Discutez plutôt de ce que « nous » allons faire à l’avenir. Cela évite la négativité dont toute conversation peut être l’objet et donne également à vos employés ce sentiment d’inclusion lorsqu’il s’agit de changements apportés à votre lieu de travail. Par ailleurs, lorsque vous discutez de l’avenir de votre restaurant, évitez de poser des questions ouvertes et essayez d’amener vos employés à répondre à ce que vous voulez qu’ils répondent.

Enfin, respectez toujours leur réponse et remerciez-les pour celle-ci. Pour conclure, remerciez-les de vous avoir fait part de leur opinion ou de leur problème afin qu’ils sachent que vous les avez écoutés et que vous avez absorbé ce qu’ils avaient à dire.

 

Conclusion

Lorsque vos employés sont libres d’exprimer leurs opinions et leurs problèmes, et qu’on leur demande égamement leur avis sur l’avenir de votre restaurant, une foule de points positifs se dégagent.

Tout d’abord, une fois que vos employés se sentent heureux de vous faire part de leurs problèmes, vous pouvez empêcher ces problèmes et le sentiment qui y est associé de se développer et d’infecter le reste du personnel de votre établissement. Le fait de pouvoir exprimer leurs opinions donne aux gens le sentiment d’être valorisés, respectés et écoutés. Lorsqu’ils ont leur mot à dire, les gens sont plus fiers et plus responsables de leur travail, et se sentent moins comme un rouage de la machine.

Toute cette ouverture réduit également le risque de « parler derrière son dos » et, en fin de compte, tout cela se traduit par un environnement de travail plus sain et des employés plus heureux.

 

 

Damien Fenoli

Damien Fenoli

Fondateur de la solution Bevsight. Ce blog est un espace où je partage de bonnes pratiques et conseils autour de la thématique de l’optimisation de la performances des bar et restaurants, élaboré à partir de mon expérience et d'informations récoltées à travers nos centaines de clients.

Damien Fenoli

Damien Fenoli

Fondateur de la solution Bevsight. Ce blog est un espace où je partage de bonnes pratiques et conseils autour de la thématique de l’optimisation de la performances des bar et restaurants, élaboré à partir de mon expérience et d'informations récoltées à travers nos centaines de clients.

Transformez votre établissement

Chaque premier mardi du mois, recevez un condensé de nos
meilleurs conseils et astuces ainsi que du contenu exclusif
dans votre boîte de réception

Concept-restaurant-audit

Crash-test

18 étapes pour un Audit de concept de restaurant​