Développer votre entreprise : plat à emporter et livraison

Développer votre entreprise plat à emporter et livraison
En 2019, les clients continuent de pencher vers la commodité, et cela peut être le facteur déterminant dans la plupart de leurs décisions. Les services de plats à emporter et de livraison des restaurants sont considérés comme l'une des grandes tendances du monde de la restauration cette année, et ils s'inscrivent dans le modèle de commodité vers lequel la société se dirige.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Nous essayons toujours de développer notre activité, d’accroître notre visibilité et, en fin de compte, d’augmenter nos bénéfices globaux. Les services de plats à emporter et de livraison sont un moyen viable d’y parvenir, mais quels sont les points à prendre en compte avant de s’aventurer dans le monde de la vente hors établissement ?

 

4 points à prendre en compte avant de proposer vos plats en livraison et à emporter

 

1. Pouvez-vous le gérer ?

La première chose à prendre en considération avant de proposer des services de livraison ou de vente à emporter à partir de votre établissement est la suivante : le personnel de ma cuisine et de ma réception peut-il assumer la charge de travail supplémentaire ? Votre cuisine est-elle déjà pleine à craquer la plupart des nuits, où quelques commandes supplémentaires pourraient les faire couler. Le personnel de réception, qu’il s’agisse des hôtesses ou des barmans, a-t-il le temps de répondre au téléphone et de préparer les commandes de plats à emporter ou de livraison, puis de les organiser et de les vendre, tout en s’occupant de vos clients sur place ? Si la réponse à l’une ou aux deux questions est non, proposer des services hors établissement pourrait faire plus de mal que de bien à votre entreprise.

 

2. Plat à emporter, livraison, ou les deux ?

Si vous avez répondu non à ce qui précède, vous pouvez toujours offrir l’un de ces services. D’un point de vue opérationnel, une différence entre la livraison et les plats à emporter est qu’à tout moment du jour ou de la nuit, vous pouvez arrêter de prendre des commandes de plats à emporter, ce qui vous permet de contrôler le flux et de vous assurer que vos clients sur place reçoivent toujours le meilleur service et que votre personnel n’est pas débordé. La livraison, cependant, implique que le service sera toujours disponible ; si votre service de livraison est intermittent, cela aura beaucoup moins de chance de réussite, tandis qu’avec les plats à emporter, les gens risquent moins de perdre confiance en vous et en ce que vous offrez si vous ne prenez plus de commandes à emporter.

Proposer des services de plats à emporter est souvent le premier pas vers la création d’une demande hors établissement, après quoi vous pouvez envisager de proposer un service de livraison si la demande est suffisante et constante.

 

3. Coûts de mise en place ?

Fournir un service de livraison a un coût de mise en place plus élevé, c’est-à-dire au moins un livreur et potentiellement des coûts d’assurance supplémentaires, que de fournir un service de plats à emporter. N’oubliez pas que ces deux services vous obligent à acheter de la marchandise sèche supplémentaire, par exemple des condiments, des couverts à emporter, des conteneurs, etc. Toutefois, ces clients ne mangent pas dans votre établissement et, par conséquent, leur vente n’est pas affectée aussi directement à votre coût de revient et à vos frais généraux qu’une vente faite aux clients dans votre établissement.

 

4. Servir le menu complet ?

La plupart des établissements servent l’ensemble de leur menu à des clients hors établissement. Toutefois, certains propriétaires et chefs souhaitent ne pas ruiner leur réputation en servant des articles, tels que des steaks, à emporter. La raison en est que les aliments cuits à l’avance continuent de cuire dans le récipient après avoir quitté la cuisine et que, lorsque les clients ouvrent enfin la commande, ils sont accueillis avec quelque chose qui n’est pas ce qu’ils ont commandé, les laissant déçus, mais surtout, ils blâmeront souvent votre établissement pour ce problème. D’autres serviront ces articles et avertiront les clients, en leur expliquant cela et en leur suggérant de commander ces repas légèrement en dessous de leur goût habituel afin qu’ils soient parfaitement cuisinés à leur goût une fois arrivés à destination.

 

Conclusion

Proposer des services hors établissement depuis votre établissement vous permet effectivement d’augmenter la taille de votre établissement sans l’augmentation drastique du coût de revient et des frais généraux qu’une expansion physique vous coûterait. Proposer ces services vous permet de développer votre activité et d’accroître votre visibilité, en particulier sur les jeunes marchés émergents pour lesquels la commodité est un facteur déterminant dans la prise de décision. Il est primordial de savoir que votre personnel de cuisine et de salle peut exécuter ces commandes tout en offrant un service de qualité aux clients assis dans votre restaurant. Ce n’est qu’une fois que votre restaurant a la capacité de gérer plus de commandes que vous ne pouvez physiquement faire entrer dans la salle que vous devez commencer à proposer un service hors établissement.

 

 

Damien Fenoli

Damien Fenoli

Fondateur de la solution Bevsight. Ce blog est un espace où je partage de bonnes pratiques et conseils autour de la thématique de l’optimisation de la performances des bar et restaurants, élaboré à partir de mon expérience et d'informations récoltées à travers nos centaines de clients.

Damien Fenoli

Damien Fenoli

Fondateur de la solution Bevsight. Ce blog est un espace où je partage de bonnes pratiques et conseils autour de la thématique de l’optimisation de la performances des bar et restaurants, élaboré à partir de mon expérience et d'informations récoltées à travers nos centaines de clients.

Transformez votre établissement

Chaque premier mardi du mois, recevez un condensé de nos
meilleurs conseils et astuces ainsi que du contenu exclusif
dans votre boîte de réception

Concept-restaurant-audit

Crash-test

18 étapes pour un Audit de concept de restaurant​